Visa Run à Singapour

Drapeau de Singapour

CARTE D’IDENTITE

CAPITALE: Singapour
LANGUE: Anglais, Mandarin, Tamoul, Malais
REGIME POLITIQUE: République
POPULATION: 5,312 millions
DEVISE: Dollar de Singapour (SGD)
PIB / Hab: 55 000 $

 

 

 

 

 

Sumatra restera un magnifique souvenir de ce voyage en terres asiatiques.
Une île authentique, superbe et pleine de surprises: une sacrée porte d’entrée en Indonésie!
Hélas après quelques semaines dans le pays je devais déjà faire renouveler mon visa de 30 jours. Une simple formalité me disaient certains voyageurs. Simple formalité que la toile semblait me confirmer.
Je décidais alors de faire les démarches au bureau d’immigration le plus proche du lac Toba, à Pematang Siantar.

Puis durant mes quelques journées de repos au lac Toba, je tombais par hasard sur le blog d’un américain. Il avait effectué la même traversée de Sumatra à moto que moi il y a un peu plus d’un an.
Quelle mauvaise surprise! Les visas obtenus à l’arrivée à l’aéroport de Banda Aceh ne semblent pas être renouvelable, bien que tous les aéroports internationaux du pays semblent délivrer le même visa à l’arrivée. La province d’Aceh semble définitivement vouloir devenir indépendante et faire différemment.

Le stress m’envahit et je sors de suite mon passeport que j’observe minutieusement:
“Annotation Valid for 1 time only”
” Not extendable”
F**k !!!

Et voila comment je me retrouvais à tracer sur les routes de Sumatra Sud, dans l’unique but de rallier Jakarta à temps pour mon vol. Un aller-retour hors du pays pour un simple Visa Run.
Moi qui avait évité l’avion autant que possible jusqu’à maintenant, me voila obligé de reprendre deux vols…
Kuala Lumpur je connais déjà, le vol est pour Singapour cette fois-ci, avec un retour prévu deux jours plus tard.
Une excellente occasion de revoir mon ami d’enfance Sylvain, déjà croisé par hasard sur l’île d’Apo aux Philippines le mois dernier.
L’argent ira donc aux compagnies aériennes et non au gouvernement indonésien pour cette fois.
Les joies de l’immigration…

Tunnel Singapour

Un contraste saisissant avec le reste de l’Asie

Singapour. Une cité-état qui semble bien différente au milieu de tous ses voisins asiatiques. Les bars et restaurants huppés semblent légion, et visiter la ville en “sac à dos” parait utopique dans l’une des villes les plus chers au monde.
Le consumérisme semble avoir atteint des sommets, et le moindre chewing-gum jeté par terre peut vous valoir une forte amende.
Traverser au feu rouge et se voir infliger une forte amende semble en revanche pure légende urbaine.

Avançant à reculant vers cette ville ultra-moderne et occidentalisée, je m’appétais à découvrir une ville aseptisée et sans charme. Une ville qui ne m’attirait pas du tout surtout après tous ces mois d’errance dans le bordel si propre au continent asiatique.
Mais une fois passé outre le coté “trop clean” de la ville, il est facile de comprendre l’attrait de beaucoup d’occidentaux pour Singapour.
La ville est propre, très sûre et c’est un réel plaisir que de se promener le long de Marina Bay ou dans les grands espaces verts.
Le shopping n’est pas à mon programme mais pour beaucoup de personnes c’est la 
Mecque! Des boulevards entiers remplis de magasins accessibles en un coup de métro seulement.

Tout est facile, que ce soit les transports, la langue (l’anglais est prédominant), manger chinois, italien, japonais… Des toilettes publiques et gratuits partout. Tout semble disponible à chaque coin de la rue.
Certes le quartier chinois ou indien n’a pas le même charme que dans d’autres capitales d’Asie, mais ils soulignent la grande diversité de la ville.

La ville est d’ailleurs un gigantesque melting pot en terme de cultures.

Singapour

Vue sur la ville

Singapour: une ville dans laquelle je ne vivrai pas, mais qui possède bien des atouts et une simplicité de vivre incroyable…. tant qu’on a un minimum d’argent à y dépenser!